Vous êtes courtier ou agent général ? Devenons partenaires !

Entreprises du BTP : connaissez-vous le financement par l’affacturage ?

27 juin 2022
Temps de lecture : 5 minutes
Catégories :
Table des matières
L'affacturage pour les entreprises du BTP

Les clients qui paient avec retard sont malheureusement fréquents dans le secteur du BTP, mais cela ne doit pas empêcher votre entreprise de se développer.

L'affacturage fournit les fonds dont vous avez besoin pour augmenter votre trésorerie, ce qui vous permet de régler dans les temps vos fournisseurs d’une part, et concourir à des appels d’offre plus importants.

L’affacturage convient à tous les types et toutes les tailles d’entreprises du BTP.

Entrons dans le détail pour mieux comprendre en quoi l’affacturage peut être intéressant pour votre entreprise.

C’est parti !

Rappel : Qu’est-ce que l’affacturage ?

L'affacturage est un type de financement par lequel les entreprises vendent une partie ou la totalité des factures clients en attente de paiement à une société d’affacturage, afin d'améliorer son flux de trésorerie.

La société d'affacturage paie instantanément l’entreprise affacturée, puis encaisse le paiement directement auprès des clients.

L'affacturage une solution de financement qui vient en remplacement ou complément des financement bancaires traditionnels.

L’affacturage face aux particularités du BTP

Le BTP est un secteur avec souvent un système de facturation particulier qui font que les solutions d’affacturage classiques ne conviennent pas toujours. Pour financer efficacement les entreprises du BTP, les sociétés d’affacturage ont dû développement des modes d’affacturage sur mesure.

L’affacturage des situations de travaux

D’abord, l’affacturage des situations de travaux.  

Les situations de travaux sont des situations que l’on rencontre lors de chantiers longs, où les deux parties (constructeur et client) formulent une estimation du coût des travaux effectués ou en cours de réalisation. C’est sur la base de cette estimation qu’est éditée la facture, celle que rachète la société d’affacturage.

S’agissant d’une estimation, elle est soumise à l’appréciation des deux parties. Ainsi, pour éviter une quelconque contestation de la part du client au moment du paiement, les sociétés d’affacturage ont mis en place un système qui permet de vérifier et valider la validité et le montant de la facture avant de la racheter.

En effet, les situations de travaux sont des contrats à risque pour les sociétés d’affacturage : les situations de travaux n’ont pas de statut juridique à proprement parler, ils sont considérés comme de simples acomptes.

L’affacturage de situation intermédiaire

L’autre solution mise en place par les sociétés d’affacturage est l’affacturage des factures intermédiaire. Le principe est de racheter les factures intermédiaires, éditées en général mensuellement par les fournisseurs.

L’affacturage de factures intermédiaires est un mode d’affacturage plus simple et accessible que l’affacturage des situations de travaux parce qu’elles ne reposent pas sur une estimation en pourcentage mais bel et bien sur des montants quantifiables.

Pour prétendre à l’affacturage sur des factures intermédiaires, vous devez être en mesure de justifier très exactement les montants indiqués sous peine de ne pas être accepté par votre société d’affacturage.

Le financement des commandes

Dans certains cas, l’affacturage peut s’accompagner de services complémentaires.

Le plus souvent, il s’agit du financement des marchandises (outils et matériaux) nécessaires à réaliser d’un chantier de construction. C’est ce qu’on appelle l’affacturage avec le financement de commande.

Les sous-traitances

Dans les logiques de sous-traitance, il existe ce qu’on appelle « le risque des paiement directs » (lorsque le créancier obtient son paiement directement de la part de son débiteur).

Dans ce cas la société d’affacturage peut décider de ne pas financer la partie de l’encours relatif au montant de la sous-traitance pour se protéger. C’est ce qu’on appelle la réserve de sous-traitance.

Les entreprises du BTP éligibles à l’affacturage

En affacturage, la taille ou l’ancienneté de l’entreprise à financer ont une importance relative.

L’affacturage peut être déployé dans quasiment toutes les entreprises du BTP. Cela concerne les entreprises du gros œuvre, du second œuvre, de la pose de matériel, de la réalisation d’ouvrage, de l’aménagement d’intérieur, de l’aménagement d’extérieur, de la rénovation, de la finition, …

La situation financière a aussi relativement peu d’importance. Ce qui compte le plus c’est la capacité de vos clients à honorer leurs paiements : les sociétés d’affacturage veulent surtout s’assurer qu’elles pourront être payées par le client à l’échéance de la facture.

Avant de solliciter les sociétés d’affacturage, vous pouvez vous renseigner sur la solvabilité de vos clients en utilisant un testeur de solvabilité en ligne.

Pourquoi avoir recours à l’affacturage pour son entreprise BTP ?

Pour les entreprises du BTP, les bénéfices de l’affacturage sont multiples.

D’abord, l’affacturage permet de réduire le délai de paiement moyen (DSO) en encaissant les factures avant l’échéance convenue.

En plus du suivi et de la collecte des factures, les sociétés d'affacturage intègrent une solution pour protéger les transactions, avec l’assurance-crédit. En effet, l'assurance-crédit couvre les factures impayées en cas de créance irrécouvrable. Elle peut aussi être prévue dans un contrat à part, ce qui est intéressant si l’on ne veut affacturer qu’une partie de ses créances : dans ce cas, les autres factures restent assurées en cas d’impayé.

De plus, pour les relances et le recouvrement de créances, il peut être difficile pour les entreprises de savoir quels interlocuteurs contacter lorsque l’on travaille avec des Grands Groupes. La société d’affacturage qui connait très bien leur fonctionnement et les interlocuteurs gère cette partie et optimise vos conditions de paiement.

Actuellement, l'affacturage n'est que le deuxième mode de financement court terme des entreprises de construction et du bâtiment, alors que dans les autres secteurs d’activité c’est le premier. Dans ce cas, les entreprises qui n'utilisent pas l'affacturage s'appuient sur les découverts bancaires pour gérer les entrées et les sorties de trésorerie, ce qui offre en général des financements plus limités.

En effet, l'affacturage n'a pas de limite et croît proportionnellement en fonction des ventes que vous faites : la capacité de financement qui vous est accordée augmente en même temps que vos factures.

Combien coute l’affacturage pour une entreprise BTP ?

Le cout de l’affacturage est calculé de la même manière :

Pour se prémunir contre le risque d’impayé et couvrir les frais de gestion du poste clients, les sociétés d'affacturage prélèvent une commission lors de l'achat des factures, c’est la commission d’affacturage. Elle s’applique sur le chiffre d’affaires cédé.

La commission de financement, elle, est calculée en fonction du montant financé par le factor jusqu'au paiement du client.

Comme vous le savez, le coût de l'affacturage dépend d’un certain nombre de critères : votre situation, votre organisation, vos clients et vos factures. Afin d'obtenir une tarification fiable vous pouvez obtenir sur le site de bPayd des offres d’affacturage spéciales pour le BTP gratuitement. Vous n’avez qu’à renseigner les caractéristiques de votre entreprise, nous vous transmettrons les offres les plus pertinentes directement.

Si vous avez des questions sur l’affacturage et son déploiement dans votre entreprise, posez vos questions à un conseiller gratuitement. Il vous rappelle dans la journée pour vous accompagner.


Financez votre activité avec l'affacturage !

A la tête d'une entreprise de BTP, vous pensez à l'affacturage en tant que moyen de financement de votre activité ?

Faites tous vos devis gratuitement sur bPayd.fr

crosschevron-down